Deepfake et fake news – bientôt un monde de mensonges et de manipulations ?

deepfake et fake news

Avec l’avènement du deepfake, il est aujourd’hui de plus en plus difficile de s’assurer du caractère réel ou mensonger d’une information. Cette situation s’accroît au fil des années et devient toujours un peu plus inquiétante. « Have you ever questioned the nature of your reality? » comme nous le demande l’héroïne de la série West World, avez vous déjà douté de votre réalité ? L’intelligence artificielle nous plonge dans le thème le plus cher à Phillip K. Dick, le questionnement de la réalité. Face à ces constats, vous vous demandez peut-être de quoi sera fait l’avenir du monde ? Sera-t-il rempli de mensonges et de manipulations ? Voici une analyse qui peut vous donner des éléments de réponse.

Deepfakes et fake news : que comprendre réellement ?

Le deepfake est né d’une technique appelée Generative Adverarial Networks mise en place par Goodfellow en 2014. Il s’agit en effet de deux algorithmes complémentaires conçus par ce chercheur. Au moment où le premier s’investit dans la contrefaçon des réalités, le second œuvre pour la détection du faux. Cette complémentarité a permis à ces algorithmes de devenir plus performants avec le temps. Leur amélioration est favorisée par la multiplication des essais et l’augmentation progressive du nombre d’échantillons.

C’est finalement en automne 2017 qu’est née l’expression anglaise deepfake. Il est important de retenir que ce terme est la forme contractée de « deep learning » et « fake ». Il peut être défini comme l’hypertrucage. Il s’agit en réalité de manipuler une image ou une vidéo. Le but souvent recherché par cette pratique est de détruire la renommée de la personne visée. Elle peut également viser l’intoxication d’un public. Il convient de noter que les deepfake audio sont plus complexes et sont pour le moment l’œuvre des experts du secteur.

Les fake news quant à elles sont définies comme des « fausses nouvelles ». Ils ont une origine anglaise tout comme les deepfakes et ont presque les mêmes caractéristiques que ces derniers. Leurs concepteurs leur confèrent la fausseté de façon volontaire. Pour obtenir les fake news, il faut procéder au trucage de l’information afin d’avoir le résultat recherché. Ainsi, ceux-ci peuvent viser la manipulation d’une personne ou sa destruction. Ils peuvent aussi avoir pour but la séduction ou la tromperie d’un grand nombre de personnes. C’est le cas des fake news qui circulent souvent sur les réseaux sociaux.

Quels sont les impacts sur les hommes ?

Les informations et les images non réelles ont plusieurs impacts négatifs. Elles peuvent en effet amener à usurper l’identité d’une personne de façon à lui causer des dommages. C’est le cas lorsque l’image de celle-ci est manipulée à des fins pornographiques à son insu ou contre sa volonté. Les manipulations possibles grâce au deepfake peuvent aussi être utilisées pour nuire à un homme politique. La diffamation et la destruction sont donc des conséquences des fake news et des deepfake.

Les possibilités de manipulations que permet l’intelligence artificielle constituent une vraie menace sur le plan de la technologie. Elles sont à la base de nombreuses humiliations et peuvent même conduire au suicide de la victime. Un autre danger de ces fausses informations et images est la capacité de toute personne à les concevoir. Il suffit de disposer d’un android ou d’un ordinateur et d’avoir l’un des logiciels destinés au montage. Tout le monde peut donc succomber un jour à la tentation de détruire son semblable ou d’intoxiquer un public.

Il convient de noter que la réputation de toute une entreprise peut être salie par un créateur de deepfake. L’un des aspects les plus difficiles de cette situation est la facilité des détracteurs à supprimer toute possibilité de traçage. Ils sont doués pour trouver des moyens de nuire et d’effacer les traces de leurs actes. Il faut remarquer que cette situation prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux et cause beaucoup de peines aux utilisateurs.

Quelles sont les stratégies de détection des deepfakes et des fake news ?

Ces fausses informations ou images sont considérées comme vraies par un grand nombre de personnes. Ceci s’explique par la difficulté à les distinguer de la réalité, car elles sont produites grâce à l’intelligence artificielle. Il existe néanmoins quelques astuces pour vous aider à faire la part entre le faux et le vrai. La plupart des stratégies de détection des fake news et des deepfake reposent en effet sur les sens. Il convient donc d’aiguiser ces derniers afin de mieux réussir à distinguer le vrai du faux. Pour y arriver, il est important de vous interroger chaque fois sur la véracité de ce que vous voyez ou entendez. Cette précaution a pour but de vous aider à mieux faire attention dans le but de vite détecter le faux.

Il existe une autre manière de mieux préserver les internautes et les spectateurs des mensonges de l’intelligence artificielle. Celle-ci consiste à faire des recherches afin de vérifier si une autre source digne de confiance partage la même information. Il est important de remarquer qu’il n’existe parfois aucune trace pouvant aider à vérifier la fiabilité d’une vidéo. Dans de pareils cas, il est conseillé de faire attention à toutes les parties étranges de cette dernière. Il peut s’agir de la qualité peu convenable du son, de l’absence de clarté ou d’autres formes d’incohérences.

Vous pouvez également vous montrer plus attentif à certaines caractéristiques deepfake pour détecter le vrai du faux. Il convient de ne négliger aucun détail. Toute forme inadéquate d’un organe doit retenir l’attention. L’aspect du visage, toute déformation des verres ou une présentation peu normale du cou sont des paramètres à analyser. Pour y arriver, il est nécessaire de s’armer de patience et d’agrandir si possible les parties qui éveillent votre soupçon. Parfois, il est utile d’aller plus loin pour atteindre votre objectif. Vous pouvez comparer les caractéristiques connues à l’être humain à celles de celui qui vous est présenté sur l’image.

Il faudra des outils pour déterminer si une vidéo est réelle ou pas.

Deepfakes et fake news : vers une plus grande facilité ou une impossibilité de détection ?

L’ampleur des fake news et des depfakes amène à se poser des questions sur l’avenir qu’ils réservent au monde. La bonne nouvelle est que certaines structures sont préoccupées par la situation et cherchent les moyens de faciliter leur détection. Ainsi, des spécialistes travaillent pour la création d’une intelligence artificielle pour lutter contre la conception de fausses images. Cette initiative va fonctionner en empêchant les logiciels de création des deepfakes d’accomplir leur tâche. Ainsi, les vidéos ou les images ne peuvent plus être truquées aisément comme c’est le cas actuellement.

Il convient de rappeler que depuis 2019, la CNIL pense mettre en place un cadre de législation et de réglementation. Ce dernier sera compétent dans le domaine de la reconnaissance faciale et de la création des deepfakes. Aussi, ceux-ci peuvent être vite détectés grâce au brevet de l’ingénieur détenteur des nationalités américaine et française. Il faut noter que plusieurs experts du domaine soutiennent cette volonté afin de limiter l’ampleur de ces fausses informations.

Il est important de ne pas occulter les travaux de la firme américaine dans ce sens. Cette dernière veut en effet développer un dispositif qui pourra détecter une fausse information. Ainsi, tout trucage d’images ou de vidéos peut être identifié et empêché dès la phase de conception. Toutes ces mesures visent à mettre fin à ce phénomène de façon progressive en vue d’un monde plus vrai à l’avenir.

La responsabilité individuelle dans la lutte contre les fake news et les deepfakes

Les fausses informations et les images truquées sont conçues de façon intentionnelle par certaines personnes. C’est la raison pour laquelle il est important d’associer ces dernières à la lutte contre ce phénomène. Il convient surtout de les sensibiliser sur les dangers que représentent les propos mensongers et diffamatoires. Elles doivent comprendre qu’elles peuvent devenir des acteurs d’intoxication et de destruction en continuant leurs œuvres.

Il faut aussi amener chaque internaute à prendre conscience des conséquences des partages instantanés. Ainsi, il convient de s’abstenir de diffuser un message ou une vidéo sans s’assurer de son caractère réel. Ceci a l’avantage de réduire l’ampleur que prennent le phénomène des deepfakes et des fake news sur les réseaux sociaux. Il est vrai que la force de persuasion de ces images manipulées est évidente. Toutefois, la responsabilité de chaque citoyen du monde doit être engagée dans cette lutte. L’application d’une vigilance accrue est indispensable pour ne pas croire à tout ce qui circule sur l’internet.

En outre, il est important de se préparer sur le plan psychologique pour faire face aux conséquences de ces manipulations. Les victimes des deepfakes et des fake news doivent être en mesure de faire des dénonciations publiques. Il convient également de leur donner l’occasion de faire recours à la justice de leur pays. Il s’agit de solutions qui peuvent les préserver de la dépression et de l’anxiété. Elles permettent aussi de sanctionner les acteurs des manœuvres diffamatoires. Toutefois, ceci ne peut être une réalité sans le concours des autorités juridiques. Il faut que celles-ci soient impliquées dans la lutte en tant qu’institutions de défense des droits de l’homme.

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.